lundi 14 avril 2014

Le départ

Çà y est nos billets sont pris, nous quitterons le Sénégal jeudi prochain pour la Tanzanie.
Nous passons donc de l'Afrique de l'ouest francophone à l'Afrique de l'est anglophone.
Ce qui me fait drôle à cet instant où j'écris, assise sur la terrasse avec le bruit incessant des vagues dans mes oreilles, c'est de me dire que nous avons suivi l'océan Atlantique depuis le début de cette aventure. Nous allons le quitter pour l'océan Indien. Je suis née à côté de l'océan Atlantique, il nous a apporté tant de joie tout le long du chemin... Il va nous falloir un bon moment avant de le revoir ! Petit moment de nostalgie, on dirait ! Un au revoir de plus ! C'est ça la vie, que voulez-vous que je vous dise (expression dite à la fin du film Joe Black, j'adore).
Heureusement, il y a aussi l'excitation de la nouveauté, et puis les animaux d'Afrique nous attendent, les lacs, les chutes Victoria... Encore de bien belles choses, de belles rencontres.... 

En attendant de vous régaler avec de nouveaux récits, croisez les doigts et envoyez nous de bonnes énergies pour l'avion, que le chargement des vélos se passe au mieux....

A très vite.


3 commentaires:

  1. Bon Courage sur les vélos et bonne route ! Continuez a nous faire voyager avec vous !

    RépondreSupprimer
  2. salut, nous sommes les roulmaloute, vous nous aviez contactés avant de partir. Tout d'abord, chapeau, l'Afrique en vélo, ce n'est pas toujours facile, alors avec des enfants, nous sommes admiratifs ; Bravo ! on aimerait savoir : comment vous avez fait à Dakar pour mettre les vélos dans l'avion , ils vous ont imposé des cartons ?? allez, bonne continuation, la Tanzanie, c'est super chouette aussi !!

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci à vous deux, on se souvient très bien de vous et de toute votre expérience. Sur votre blog (dans notre liste) vous dites être en Casamance, nous y sommes restés un bon moment. Dommage, à quelques jours prêts nous aurions pu nous y retrouver, pas de chance. Pour l'avion, nous n'avions pas réussi à avoir une seule et même réponse ! nous avons donc, enfin Jm a tout démonté puis tout mis dans des cartons. Le petit hic, c'est que cela nous a fait du poids en plus. Mais le plus gros problème a surtout été qu'ils ne voulaient pas nous laisser prendre l'avion car nous n'avions pas de billet avion retour ! Il y en a même un qui nous disait que l'on devait prendre un billet soit pour revenir à Dakar, soit pour rentrer en France ! rien que ça. Nous avons parlementé pendant 2 heures, leurs expliquant que 1, nous n'étions pas informé, 2 le billet ne garantissait pas que nous prenions effectivement l'avion, c'est à dire notre sortie du territoire 3, que nous allions sortir en vélo, et 4 que nous n'avions pas d'argent et encore moins pour un billet qui ne servirait pas !!! Cela a été très chaud, nous avons pris l'avion à la dernière minute en signant une décharge précisant que l'on prendrait tous les frais à notre charge si nous n'étions pas accepté une fois sur place. A l'arrivée, rien ne nous a été demandé. Voilà on vous souhaite pleins de bonnes et belles choses, n'hésitez pas pour d'autre question.

      Supprimer

On adore vous lire alors n'hésitez pas à nous laisser un petit commentaire, l'abus n'est pas dangereux, alors profitez en. Merci