lundi 11 août 2014

ZAMBIE : suite et fin du train de Makambako / Kapiri Mposhi

Dans le train qui nous emmène à Kapiri Mposhi, l'ambiance est bonne et la vie s'organise. Dès que nous faisons quelques chose,  tous les yeux sont tournés vers nous. Nous sommes un peu l’attraction de tous nos voisins de wagon. Le train s'arrête dans beaucoup de gares, ce qui est souvent le moment pour beaucoup de personnes d'acheter aux nombreuses vendeuses des boissons et diverses nourritures. La vente se fait directement par la fenêtre, même pas besoin de descendre du train. Les paysages sont moins beaux qu'en Tanzanie, mais pas déplaisants pour autant. La journée se passe doucement entre les parties de no pour Yan, les mots mêlés pour Zoé...
Le soir, Anthony,  un employé de la Tazara, nous propose d'aller dormir dans une couchette 1ère classe pour 120 kwachas. Nous négocions à 70 k soit environ 8 €. Nous allons nous installer, on déménage toutes les sacoches et tout le bazar.  Les enfants qui sont fatigués ne tardent pas à s'endormir, c'est beaucoup plus confortable. Cela fait du bien d'être allongé. La nuit sera plutôt bonne malgré les freinages quelque peu brusques.




Lundi 02 Juin : A la gare de Kapiri Mposhi

Nous arrivons à Kapiri Mposhi, il est environ 5h30 du matin. Nous faisons passer une nouvelle fois les bagages par la fenêtre, vive les fenêtres qui s'ouvrent dans les trains, moi je vous le dis ! Une fois sur le quai, on s'informe pour récupérer nos vélos. Après quelques explications vagues, nous finissons par comprendre que le personnel de la gare ne peut pas nous remettre nos vélos car ils sont inscrits au manifeste. Eh oui, nous avons traversé une frontière. Il nous faut donc attendre le douanier qui ne commence son travail qu'à 8 heures !!!  A 9 h toujours pas de douanier !! A 9h30 Jm va dans le bureau pour voir où nous en sommes, "le chef va arriver...". Nous attendons. Heureusement les enfants ont une imagination débordante et trouvent toujours un scénario qui les occupe pour plusieurs heures. A 10h30 le chef arrive enfin et nous remplit le fameux papier, on peut récupérer nos vélos et tout remettre dessus. Mais (et oui pas si simple lol) avant de partir nous devons faire signer le papier par le grand chef qui je vous le donne en mille,  n'est pas là !!! Nous attendons encore, heureusement nous n'avons pas de correspondance à prendre lol ! 11h30 Jm a enfin le papier signé, nous pouvons y aller. 

En ville nous trouvons un restaurant où nous mangeons notre premier shima, c'est l'ougari Tanzanien, et une guest house pour 80 kwacha, plus chère qu'en Tanzanie et pour moins bien. Vu notre état de fatigue avec les deux nuits passées dans le train, nous ne faisons pas les difficiles.

Dans la ville de Kapir Mposhi

Le message est clair !!

4 commentaires:

  1. Voilà un voyage qui apprend-entre autres- la patience!!! Vous nous régalez avec vos récits. Bonne continuation.

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.

      Supprimer
  2. Quel courage et l'envie de faire tout cela vraiment bravo
    bonne continuation a vous et faire attention quand meme vous avez le bonjour des amies de la dechetterie de parleboscq
    a bientot patrice

    RépondreSupprimer
    Réponses
    1. Merci Patrice, les commentaires nous font toujours plaisir. Passes le bonjour à tout le monde à Parleboscq et à bientôt. JM

      Supprimer

On adore vous lire alors n'hésitez pas à nous laisser un petit commentaire, l'abus n'est pas dangereux, alors profitez en. Merci